On en parle

“Dans cet ouvrage nous nous demandons comment la société va comprendre, s’apaiser, se transformer et s’adapter à la société du vieillissement ?”

Jean-Hervé Lorenzi, Co-auteur de l’Erreur de Faust

Les thématiques du livre captent l’ensemble des problématiques de la société du vieillissement : le système de retraite, la dépendance, le patrimoine et les activités des seniors.

“Il faut se focaliser sur le bien-être des seniors qui dépend de trois éléments : les activités socialisées, le soucis de soi et la volonté d’acquérir des connaissances et des compétences”

François-Xavier Albouy, Co-auteur de l’Erreur de Faust

“Le livre montre que la convergence des systèmes de retraite est un vrai défi pour la réforme”

Alain Villemeur, Co-auteur de l’Erreur de Faust

“Vieillir est une chance. La société doit faire en sorte que la vieillesse reste une chance et un bonheur”

Laure de la Bretèche , Directrice déléguée des retraites à la Caisse des dépôts

“Les activités sociales et socialisées contribuent au bien-être ressenti des séniors, à leur santé physique et mentale et au maintien de leur capacités cognitives. Il faut donc trouver des dispositifs pour mettre en place et inciter ces activités socialisées. »

Nathalie Chusseau, Professeur en économie à l’Université de Lille

Nathalie Chusseau propose plusieurs pistes de réflexion : élargir le compte personnel de formation à l’ensemble de la vie, y compris à la retraite, prendre en compte les activités associatives dans les points retraite et mettre en place un dispositif de formation gratuit.

“Il est important de réfléchir à des politiques de soutien du pouvoir d’achat des seniors : les solutions présentées dans l’Erreur de la Faust liées à liquéfaction du patrimoine sont des pistes de réflexion pertinentes”

Didier Blanchet ,  Chef du département des études économiques à L’INSEE

“L’Erreur de Faust donne une vue générale et d’ensemble de la société du vieillissement à travers les périodes”

Hervé Boulhol, Économiste sénior à L’OCDE